Ratification de l'entente collective avec l'OSTR

C’est dans une proportion de 83 % que les musiciens de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières ont accepté les conditions de la nouvelle entente collective qui liera la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec et l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières.

Cette nouvelle entente, rétroactive au 1er septembre 2008, sera en vigueur jusqu’au 31 août 2012. Elle prévoit que les 54 musiciens professionnels de l’OSTR auront droit à des augmentations salariales basées sur l’indice des prix à la consommation. De plus, à chaque saison, les musiciens pourront bénéficier d’un nombre minimal de services garantis.

« C’est une entente que nous croyons juste et équitable tant pour l’Orchestre que pour ses musiciens », a déclaré le président du comité patronal de négociations pour l’OSTR, M. Jean-Pierre Jolivet. De plus, ajoute-t-il, « cette entente offre une multitude de dispositions qui visent à développer un plus grand sentiment d’appartenance des musiciens à l’OSTR, eux, qui ont souvent à choisir entre plusieurs orchestres où ils peuvent se produire ».

De son côté, le président de la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec, M. Luc Fortin, souligne que « notre association est très heureuse du dénouement des négociations qui se sont déroulées dans un esprit de collaboration et de respect mutuel. Les deux parties en sortent gagnantes ».

Enfin, le président du conseil d’administration, M. Jean-Marc Vanasse, a ajouté que « cette entente est conforme à la mission de l’orchestre, qui a pour but de se distinguer par l’excellence de son chef et de ses musiciens ». Le président est convaincu que cette entente servira de référence pour les autres orchestres de taille identique, ailleurs au Québec et au Canada.

SOURCE: Orchestre symphonique de Trois-Rivière