Guilde des musiciens et des musiciennes du Québec
Montréal / 514.842.2866

PÉTITION Sauver les arts vivants

20 mars 2020

SIGNER

Aux représentants élus des gouvernements fédéral, provinciaux, territoriaux et locaux du Canada

Tout d'abord, merci de votre dévouement et de votre réaction à la pandémie de Covid-19. Nous nous rendons compte, d’une part, que la sécurité de la population canadienne est votre première et plus importante priorité et, d’autre part, que vous avez dû prendre des décisions difficiles pendant cette situation sans précédent.

En raison de ces décisions, et compte tenu des réalités financières déjà difficiles de nos compagnies et de nos personnels, nous sommes entrés dans une période d'incertitude économique extrême. Si, en 2017, les arts de la scène ont contribué à hauteur d'environ 900 millions de dollars par an au PIB et assuré près de 30 000 emplois (Statistique Canada, tableau 36-10-0453-01), on peut facilement estimer que, à compter du 11 mars 2020 – date à laquelle l'OMS a déclaré que la Covid-19 était une pandémie – le secteur perdra environ 2,5 millions de  dollars et 80 emplois pour chaque jour où les tournées et les rassemblements sont interdits. Bien entendu, avec l'annulation à venir de spectacles et de tournées, nous estimons que la réalité est bien pire et que le compte a commencé le 11 mars avec 90 jours d'annulations, soit 225 millions de dollars et 7 200 emplois.

Nous vous demandons de prendre les mesures rapides et ciblées suivantes pour surmonter cette pandémie et assurer le redressement complet du secteur :

1) Mettre des prestations d'assurance emploi plus élevées à la disposition de tous ceux qui travaillent dans les arts de la scène, y compris les travailleurs indépendants et dépendants

De nombreux artistes et travailleurs des arts exercent leur activité à titre de travailleurs indépendants ou dépendants qui ne reçoivent pas régulièrement de prestations d'assurance emploi. En cette période difficile, nous demandons que les travailleurs indépendants et dépendants aient un accès à l'assurance emploi équivalent à celui des employés. [Mise à jour: Le gouvernement du Canada a annoncé l’Allocation de soins d’urgence, qui prévoit jusqu’à 900 $ aux deux semaines, pour une période maximale de 15 semaines pour les travailleurs autonomes. Aussi d’une allocation de soutien d’urgence mise à disposition par l’intermédiaire de l’ARC.]

2) Mettre en œuvre un moratoire immédiat sur les expulsions et le recouvrement des factures

Cela comprend l'impôt foncier, les services publics, le gaz, le chauffage, l'électricité, l'internet, le téléphone fixe et le téléphone portable.

3) Verser un minimum de 5 millions de dollars à l'AFC, à la Fondation des artistes et ses fonds affiliés, et au Fonds de bienfaisance Unison

Cela sera affecté aux programmes d'aide financière d'urgence de ces organismes en cette période de forte demande.

4) Intervenir auprès des services de la citoyenneté et de l'immigration des États-Unis pour obtenir des prolongations de visas et assurer le remboursement des frais de visa.

Offrir un choix à tous les artistes et groupes canadiens et à leurs équipes qui ont des visas ouverts et actifs (P1, P2, P3 et O1) pour se produire aux États-Unis : soit que le gouvernement fédéral les rembourse de tous les frais associés à ces visas, soit que le gouvernement fédéral obtienne de la part des services de la citoyenneté et de l'immigration des États-Unis une extension de 365 jours pour tous les visas.

5) Réduire l'impôt foncier pour les salles de spectacles

Offrir une réduction permanente de cinquante pour cent (50 %) de l'impôt foncier à tous les propriétaires-exploitants de salles de spectacles, et une réduction de loyer équivalente à tous les locataires-exploitants de salles de spectacles. Ceci est particulièrement important pour ceux qui offrent une garantie de paiement aux artistes de la scène.

6) Verser toutes les subventions et renoncer à l'obligation de terminer les activités

Verser immédiatement et intégralement toutes les subventions non payées qui ont été accordées aux arts de la scène, notamment les subventions de projets et les subventions de fonctionnement, par le Conseil des arts du Canada, Patrimoine canadien, les gouvernements provinciaux et locaux et les conseils des arts, ainsi que tous les fonds pour les festivals, et renoncer à l'obligation de terminer les activités subventionnées. Autrement dit, donner le soutien accordé aux particuliers, aux collectifs et aux compagnies, mais ne pas s’attendre à ce que les représentations associées à cette aide aient lieu, représentations très risquées en raison de la Covid-19.

7) Mandater et financer la CBC/Radio-Canada et les diffuseurs éducatifs provinciaux pour produire et diffuser des enregistrements en studio de spectacles en direct 

Verser immédiatement 50 millions de dollars à la CBC/Radio-Canada, avec un soutien complémentaire aux diffuseurs éducatifs provinciaux, pour les salaires, la production, la diffusion et la mise en ligne d'enregistrements en studio de spectacles en direct, dans les limites des directives de santé publique.

8) Ouvrir l'accès à des fonds stratégiques

Permettre aux organismes des arts de la scène – petits, moyens, grands, à but lucratif, à but non lucratif et de bienfaisance – d'avoir accès aux prêts de fonds de roulement de la Banque de développement du Canada, et que ces prêts soient non remboursables.

9) Adopter des dispositions pour le financement rapide de fonds de secours d'urgence à l’intention des artistes ainsi que des travailleurs et des organismes du secteur des arts.

Les gouvernements locaux et les organismes indépendants peuvent souvent débloquer rapidement des fonds de secours essentiels. Donnez-leur la liberté de soutenir les membres de notre milieu qui en ont le plus besoin.

10) Mettre en œuvre des crédits et des dégrèvements d'impôt pour la main-d'œuvre des arts de la scène

Offrir aux organismes d'arts de la scène à but lucratif un crédit d'impôt sur la main-d'œuvre semblable à celui des industries de l'écran et un dégrèvement pour la main-d'œuvre équivalent aux organismes d'arts de la scène à but non lucratif et de bienfaisance. Selon des règles semblables à celles des industries de l'écran, le gouvernement fédéral accorderait des crédits/rabais équivalents à 25 % des coûts de main-d'œuvre pour les arts de la scène produits au Canada, et les provinces accorderaient des crédits/rabais équivalents à 35 % de ces mêmes coûts.

Notre milieu est encore en train d’appréhender cette nouvelle réalité, et la liste ci-dessus ne manquera pas de s'allonger à mesure que le milieu des arts de la scène aura d’autres besoins et d’autres idées. Tous ceux qui ont des idées peuvent les envoyer à sauvezlesartsvivants@tma149.ca.

Veuillez mettre en œuvre ces mesures dès que possible pour sauver les arts de la scène au Canada.

SIGNER

réalisation : SYCLONE