Guilde des musiciens et des musiciennes du Québec
Montréal / 514.842.2866

COVID-19 : Pour les musiciens professionnels, la reprise tarde à se faire sentir

14 juillet 2021

Montréal, le 14 juillet 2021 - Au moment où quelques spectacles et Festivals de musique reprennent au Québec, La Guilde des musiciens et musiciennes du Québec (GMMQ) a sondé les musicien.nes professionnel.les afin de savoir si leur situation professionnelle et financière s’améliorait. Il en résulte que 40% d’entre eux éprouvent toujours des difficultés financières, et 44% qualifient leur situation professionnelle de difficile. Même si les salles de spectacles ont été autorisées à reprendre leurs activités avec des restrictions, la reprise tarde à se faire sentir pour plusieurs.

Depuis la réouverture des salles le 26 mars dernier, seulement 12% des musiciens sondés considèrent leur situation professionnelle satisfaisante. 44% d’entre eux la qualifient d’être en voie de s’améliorer, tandis qu’elle est difficile pour 44% d’entre eux. 

Compensations 

Le gouvernement du Québec s’était engagé, par le biais de deux programmes à la SODEC et au CALQ, à compenser les pertes de certains spectacles reportés ou annulés entre le 1er octobre 2020 et le 31 août 2021, et veillerait à ce que les artistes et travailleurs culturels soient compensés pour les pertes de cachets.  

84% des musiciens professionnels sondés ont subi une perte de rémunération liée à une annulation de spectacle due à la crise sanitaire. Parmi eux, à ce jour, seulement 29% ont reçu une compensation, et dans cette part, seulement 16% estiment que les sommes reçues ont compensé adéquatement leurs pertes. Nous sommes toutefois conscients qu’il reste des sommes à distribuer dans ces programmes, et que plusieurs musiciens attendent toujours d’être compensés.  

Nous saluons l’effort du gouvernement pour compenser les pertes de cachets, mais force est de constater que plusieurs musiciens.ennes ont été laissés en plan parce que leurs spectacles n’étaient pas éligibles aux programmes d’aide. La mise en place d’une assurance-emploi pour les travailleurs autonomes et artistes prend ici toute son importance. 

On note aussi que 18% des personnes sondées ont reçu de l’aide directe par le biais de fondations charitables (Fondation des Artistes, Fonds Jean-Carignan, Unison) ou du Fonds d’urgence du MCCQ.  

Continuer d’aider les interprètes jusqu’à une reprise complète

36% des personnes sondées reçoivent actuellement la PCRE (prestation canadienne de relance économique). Alors que cette prestation prend fin le 25 septembre, plusieurs musiciens professionnels sont inquiets quant à leur avenir. Dans un contexte incertain où les engagements tardent à revenir, et où les salles sont encore soumises à d’importantes restrictions sanitaires, la GMMQ est favorable à une forme d’aide fédérale et/ou provinciale qui continuerait à soutenir les travailleurs des arts de la scène après la fin de la PCRE, le temps que le secteur des arts de la scène reprenne son souffle.  

N.B. 507 musiciens professionnels ont répondu au sondage. Il a été effectué entre le 6 et le 14 juillet 2021.  

Statistiques complètes. 

réalisation : SYCLONE