Guilde des musiciens et des musiciennes du Québec
Montréal / 514.842.2866

Communiqué - COVID-19 : La situation des musiciens professionnels demeure très précaire

30 octobre 2020

Montréal, le 30 octobre 2020 - La Guilde des musiciens et musiciennes du Québec (GMMQ) publie les résultats d’un sondage effectué auprès de musiciens professionnels du Québec. Le sondage reprend plusieurs éléments de la situation financière des musiciens. Il en résulte que, malgré l’argent investi en culture par les gouvernements fédéral et provincial, les sommes ne semblent pas avoir ruisselé jusqu’aux musiciens, qui sont parmi les plus vulnérables, la scène représentant l’essentiel de leur activité. 

La situation financière des musiciens professionnels 

Le sondage révèle la précarité de la situation financière des musiciens professionnels causée par la pandémie de COVID-19. 

·        75% des musiciens professionnels ont reçu la prestation canadienne d’urgence (PCU) 

·        50% considèrent qu’ils font face à des difficultés financières 

·        En 2019, seulement 20% de nos membres gagnaient 20 000 $ et moins, en 2020, cette proportion monterait à 56%.

·        Répondant à la question “Les problèmes causés par la pandémie de coronavirus pourraient-ils signifier que vous envisagez d'abandonner votre carrière de musicien à long terme?” 57% des musiciens sondés l’envisagent ou sont en réflexion à ce sujet, dont 18% pour qui c’est un oui ferme. 

La satisfaction des membres vis-à-vis des mesures gouvernementales 

Les musiciens étaient aussi invités à se prononcer sur une note entre 0 et 100 à donner au gouvernement provincial, et au gouvernement fédéral, quant aux mesures prises pour les soutenir dans le contexte de pandémie.  

-Pour le gouvernement fédéral, la note obtenue est de 62/100. 

-Pour le gouvernement provincial, la note obtenue est de 25/100.  

La différence du taux de satisfaction est importante. Après analyse des commentaires reçus avec le sondage, il semble que la rapidité du gouvernement fédéral à agir en créant la PCU et la PCRE ait été appréciée. 

En revanche, les musiciens n’ont pas encore constaté d’amélioration significative de leur situation professionnelle et financière suite aux annonces faites par le gouvernement provincial pour aider le milieu de la Culture.  La GMMQ apprécie les efforts des différents paliers de gouvernement pour soutenir l’industrie culturelle, mais la situation financière des musiciens reste néanmoins précaire. Il faudrait donc revoir certains programmes pour s’assurer que tous les artistes en bénéficient concrètement.

Au moment du sondage, les détails du nouveau programme de soutien du gouvernement provincial à la diffusion de spectacles québécois pour traverser la deuxième vague de COVID-19 (50M$) n’étaient pas connus. La GMMQ, comme d’autres associations d’artistes, avait réagi positivement à l’annonce du programme début octobre, qui devait permettre à beaucoup de nos membres d’être compensés pour les évènements annulés à partir du 1er octobre. 

Pour une réouverture des salles de spectacles

81% des membres ne sont pas d’accord ou plus ou moins d’accord avec les restrictions imposées aux lieux culturels en zone rouge. Ils souhaitent un retour au travail le plus rapidement possible. Compte tenu du fait que les mesures mises en place pour assurer la sécurité du public et des artistes étaient efficaces et rigoureuses, et qu’aucune éclosion n’a été constatée en lien avec les lieux de spectacle, la GMMQ comprend parfaitement l’insatisfaction des musiciens à ce sujet.

 

N.B. 755 musiciens professionnels ont répondu au sondage. Il a été effectué entre le 6 et le 22 octobre 2020. 
Voir tous les résultats.

-30-

 

La Guilde des musiciens et musiciennes du Québec

La GMMQ La Guilde des musiciens et musiciennes du Québec (GMMQ) a pour mission de faire reconnaitre la valeur de la musique ainsi que la contribution indispensable des musiciens professionnels à la société en représentant et en défendant leurs intérêts artistiques, sociaux et économiques. Elle compte aujourd’hui environ 3 200 membres. Notamment, la GMMQ établit les conditions minimales de travail des musiciens et agit collectivement au nom de ses membres lorsqu’elle estime que leur intérêt est touché. La GMMQ exerce également des activités de lobbying visant à promouvoir la musique et les musiciens auprès des instances gouvernementales et des communautés locales, nationales et internationales.

 

Contact :
Floriane Barny, directrice des communications de la GMMQ
communications@gmmq.com
+1 438 405-1010

 

réalisation : SYCLONE