Les musiciens québécois votent OUI à la désaffiliation de l'AFM

Montréal, le 11 juin 2014 - Le référendum sur la désaffiliation de l’American Federation of Musicians (AFM) organisé du 2 au 8 juin par la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec (GMMQ) est la plus vaste consultation menée depuis la fondation de l’association professionnelle il y a plus de 100 ans. Le taux de participation de 70%, soit 2028 votants sur 2906 membres en règle au moment du vote, témoigne d’une mobilisation sans précédent des musiciens professionnels du Québec lors de ce référendum sur l’avenir de leur association professionnelle.

La question posée aux membres était claire et les musiciens du Québec se sont exprimés clairement : 53,3% des votants veulent voir la Guilde se désaffilier de l’AFM.

« La Guilde est à la croisée des chemins; le statu quo n’est plus une option. Nous sommes très heureux des résultats du référendum qui nous confirment qu’une majorité des musiciens du Québec ne croient plus au modèle d’affiliation actuel à la fédération américaine et souhaitent une association professionnelle québécoise autonome, plus forte, et capable de les représenter et de négocier pleinement leurs conditions de travail adaptées à la réalité québécoise », souligne Luc Fortin, guitariste et président de la GMMQ.

Bien que l’AFM ait mené une véritable campagne de peur auprès des musiciens québécois depuis l’annonce du référendum, une vaste majorité des membres ont exprimé clairement leur volonté de voir un changement fondamental.

« Maintenant qu’une majorité de nos membres se sont prononcés en faveur de la désaffiliation, l’AFM se doit d’être respectueuse de notre liberté fondamentale d’association. Le conseil d’administration de la Guilde doit à présent entreprendre des discussions avec l’AFM afin de donner effet à la volonté exprimée par nos membres lors de ce référendum consultatif. Bien que 46,6% des membres aient voté contre la désaffiliation, cela ne signifie pas nécessairement qu’ils soient tous satisfaits des services rendus par l’AFM », conclut Luc Fortin.

Rappelons que depuis des années, la Guilde des musiciens a tenté en vain de négocier de meilleures conditions d’affiliation à l’AFM. En organisant ce référendum sur la question de la désaffiliation de l’AFM, la Guilde exerce sa liberté d’association en consultant ses membres. La firme comptable Raymont Chabot Grant Thornton était chargée d’assurer la gestion du vote qui se faisait par voies électronique et postale.

Pour toute information sur les enjeux : www.referendum-guilde.com

Cliquez ici pour lire le communiqué en PDF

Nous allons continuer à tenir informés les membres de la suite des événements.
Veuillez noter que le dévoilement des résultats de ce référendum n'amène pour le moment aucune modification immédiate à l'ensemble du fonctionnement des services ainsi qu'aux conditions de travail des musiciens du Québec (fonds de pension, visas et permis, dépôt des contrats, etc.). 

Pour toute question, veuillez communiquer avec nous à l'adresse communications@gmmq.com