Mai 2014 : échanges de propositions entre l'AFM et la Guilde

Suite au refus par l'AFM de l'accord de principe convenu à la mi-mars, Alan Willaert, vice-président de l’AFM au Canada, a envoyé le 8 mai dernier une offre à la Guilde.

La proposition de l’AFM ne comprenait aucun élément permettant de régler la question de l’autonomie de la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec, qui constitue pourtant un des éléments fondamentaux de la demande de la Guilde. Le conseil d’administration de la Guilde s’est donc réuni et a convenu de soumettre la contre-proposition suivante :

  • le référendum du 2 au 8 juin 2014 est maintenu, à moins de la conclusion d’un accord formel signé entre l’AFM et la GMMQ d’ici le 1er juin 2014;
  • la Guilde exige, préalablement à la poursuite des discussions, la reconnaissance de sa pleine autonomie par l’AFM, la GMMQ étant reconnue en qualité d’agent négociateur exclusif pour tous les musiciens professionnels sur le territoire de la province de Québec. Conformément à la Loi sur le statut professionnel et les conditions d’engagement des artistes de la scène, du disque et du cinéma, la GMMQ a notamment une complète autonomie pour négocier dans les domaines de production artistique de la scène y compris le théâtre, le théâtre lyrique, la musique, la danse et les variétés, le multimédia, le film, le disque et les autres modes d'enregistrement du son, le doublage et l'enregistrement d'annonces publicitaires.

Dans le cas d’une telle reconnaissance par l’AFM, les parties pourront discuter les coûts d’affiliation sur la base des propositions échangées;

  • dans l’éventualité où un accord formel est conclu avant le 1er juin 2014, la GMMQ s’engage à suspendre la tenue du référendum jusqu’à la soumission de l’accord aux membres en assemblée générale. En cas de ratification de l’accord par les membres, le référendum serait annulé.

Soyez assuré que nous vous aviserons de tout développement à venir.