Serge Lavoie nommé Artiste pour la Paix 2013

Le 14 février dernier à la Chapelle historique du Bon-Pasteur, le "gratteux de guitare" Serge Lavoie, aussi membre de la Guilde, a été désigné Artiste pour la Paix 2013 par le conseil d'administration de l'organisme les Artistes pour la paix.

Tout le monde se souvient des images de l'agression de Serge Lavoie par la policière, le "matricule 728", à l'automne 2012. Suite à cet événement, Serge Lavoie a, grâce à l'invitation de Jocelyne Bilodeau, directrice du Gésu qui lui ouvrit ses portes, organisé une exposition et un concert avec son collectif d'artistes La Casa Obscura (l'Amicale de la culture indépendante).

Voici comment Brigitte Desrosiers, secrétaire des Artistes pour la Paix, a présenté Serge Lavoie le 14 février devant la centaine de personnes présentes :

"Un jour, à la télé, le Québec en entier a vu une paire de lunettes rouges taper les murs d'une cage d'escalier, comme une balle de ping-pong. Le Québec a vu aussi que derrière cette paire de lunettes, il y avait un gars, une belle âme, oserais-je dire, en train de subir une violence policière abjecte et absurde. Cette belle âme, c'est Serge Lavoie que les Artistes pour la Paix sont fiers de nommer Artiste pour la paix de l'année 2013.

Pourquoi? D'abord, ne l'oublions pas, avec ces lunettes rouges, c'était aussi toute une série de lunettes multicolores visées par cette violence et ce mépris, tous ces gratteux et gratteuses de guitare, de toile, de papier, ces artissssss, ceux qui ont mis la poésie et parfois aussi, avouons-le, l'indignation et la révolte au coeur de leur printemps, qui ont reçu cette charge injustifiée. Les Artistes pour la Paix se sont sentis concernés, mais pour nous, ce qui a compté surtout, ce que nous voulons souligner, c'est comment Serge Lavoie a su, avec une résilience extraordinaire, transformer cette violence en quelque chose de positif.

Comment? Je sais que deux choses ont été essentielles à cette résilience: la musique (l'art) et les amis. L'art peut être plein de choses: il peut éveiller les consciences, il peut choquer, il peut émerveiller. Il peut nous renvoyer à des expériences individuelles et subjectives. Mais il peut aussi rassembler. Il peut créer des liens.

Et c'est ce que Serge a réussi en organisant un concert et une exposition au Gésu, avec ses amis, pour dire: ce que nous faisons est noble et important. Il s'agit de dire que l'art peut être là aussi pour nous aider à traverser des traumatismes individuels et collectifs.

En nommant Serge Lavoie Artiste pour la Paix de l'année 2013, les Artistes pour la Paix veulent célébrer, comme source de paix, cette magnifique union de l'art et de l'amitié."

[Source: artistespourlapaix.org]

Serge Lavoie Artiste pour la paix 2013 et Luc Fortin, président de la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec (photo: Julie Bréhéret)