Lettre ouverte aux diffuseurs québécois

L’insertion d’autopublicité pendant le déroulement des émissions ou pendant les génériques a  désormais pris des proportions telles que 5 associations du milieu de l'audiovisuel, dont la GMMQ, ont senti le besoin de dénoncer de nouveau cet empiétement sur les œuvres des 25 000 créateurs, artistes et artisans qu'elles représentent.

Le 6 février dernier, l'Alliance des techniciens de l'image et du son (AQTIS), l'Association des réalisateurs et réalisatrices québécois (ARRQ), la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec (GMMQ), la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC) et l'Union des artistes (UDA) demandaient donc de nouveau aux diffuseurs québécois, par respect pour notre travail et par respect pour le public, de mettre fin à l’insertion des bandeaux auto-publicitaires. 


Cliquez ici pour lire la lettre ouverte aux diffuseurs québécois