Les 25 ans de la Loi sur le statut de l'artiste

La GMMQ, en collaboration avec quatre associations d'artistes - l'Alliance des techniciens de l'image et du son (AQTIS), l'Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ), l'Union des artistes (UDA) et la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC) - a rédigé une lettre ouverte à l'intention du ministre de la Culture, M. Maka Kotto, afin de souligner à quel point les limites de la Loi sur le statut de l'artiste, ont été atteintes 25 ans après son adoption.

En voici un extrait :

Depuis 25 ans, nos associations ont signé et renouvelé des ententes collectives avec des associations de producteurs ainsi qu’avec bon nombre de producteurs indépendants dans des secteurs aussi divers que le cinéma, le théâtre, les annonces publicitaires, le disque, la télévision, etc. Mais plusieurs producteurs refusent toujours d’en signer ou y contreviennent en payant les artistes sous le minimum. Et la Loi ne donne pas de moyens efficaces pour contraindre des maisons de production, souvent créées pour les seules fins d’une production donnée, à s’assujettir aux ententes.

Pour lire la lettre en entier, cliquez sur le lien ci-dessous