Communiqué : Conservatoires - La Guilde des musiciens salue la décision de la Ministre de la Culture et des Communications

Montréal, le 1er octobre 2014. – Suite à la conférence de presse tenue ce matin par la Ministre de la Culture et des Communications, Hélène David, la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec (GMMQ) appuie sa décision de rejeter le rapport émis par le conseil d’administration du Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec recommandant la fermeture des établissements d’enseignement en région.

« Nous saluons la décision de la Ministre de rejeter cette solution désastreuse et de prendre la situation des Conservatoires en main », déclare Luc Fortin, président de la GMMQ. « Nous espérons vivement que la mission des conservatoires sera préservée tout en s’assurant d’une saine gestion qui en assurera la pérennité. Nous souhaitons que les solutions envisagées par madame David pour atteindre l’équilibre budgétaire iront en ce sens. »  

Rappelons que la Ministre avait donné mandat au Conservatoire de lui proposer un plan de redressement face à un déficit accumulé de 14 millions de dollars. Suite aux récentes rumeurs de fermeture des conservatoires de musique en région, la GMMQ avait fait part de son inquiétude quant à l’avenir de ces établissements qui jouent pourtant un rôle unique et capital dans la vie culturelle québécoise, notamment en région où ils sont essentiels pour l’accès à la musique de concert et à une éducation musicale de qualité dès le plus jeune âge.

« Beaucoup de nos membres ont pu avoir de belles carrières de musicien grâce à l’enseignement reçu dans les conservatoires, dans les grandes villes comme en région. Sans compter que nombre d’entre eux y obtiennent des postes d’enseignants », poursuit monsieur Fortin. « Les conservatoires sont aussi des foyers artistiques fertiles qui ont donné naissance à plusieurs ensembles de musique, orchestres, festivals, etc. »  

 

À propos de la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec

La Guilde des musiciens et musiciennes du Québec (GMMQ), qui compte près de 3 300 membres, a pour mission de représenter et défendre les intérêts moraux, sociaux et économiques des musiciens professionnels afin que leur apport à la société soit reconnu à sa juste valeur. Association et syndicat professionnel, la Guilde a notamment pour mandat d’établir les conditions de travail minimales des musiciens et de négocier les ententes collectives avec les producteurs et associations de producteurs.

Lire le communiqué sur CNW