Négociations avec l’ADISQ : l’Union des artistes et la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec déterminés à se faire entendre

Montréal, le 23 février 2009 – L’Union des artistes (UDA) et la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec (GMMQ) dévoilent six principes de base incontournables dans les négociations avec l’ADISQ. « Sans reconnaissance de ces six principes de base, il n’y aura pas d’entente », ont d’ailleurs annoncé les représentants des deux organismes en conférence de presse.

Les ententes entre l’ADISQ et les membres de l’UDA et de la GMMQ arrivent à échéance et doivent être négociées dès maintenant. L’UDA et la GMMQ ont d’ailleurs déposé, il y a quelques semaines, leurs demandes à l’association représentant les producteurs et elles sont déterminées à se faire entendre afin de faire reconnaître les droits des artistes qu’elles représentent.

Les interprètes de la musique du Québec sont confrontés quotidiennement à des enjeux importants qui, bien souvent, se rejoignent. Bien que liés par des ententes collectives différentes, les artistes représentés par les deux organisations sont souvent appelés à partager la même scène. L’Union des artistes et la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec se concertent régulièrement sur des enjeux communs qui concernent leurs membres. La GMMQ et l’UDA ont décidé de coordonner les négociations de leurs ententes collectives avec l’ADISQ afin, entre autres, de les harmoniser et d’en faciliter l’application.

Les revendications communes reposent sur l’ACCORD qui priorise six enjeux incontournables que les deux organisations souhaitent voir reconnus par l’ADISQ :
Augmenter la rémunération des membres;
Clarifier les responsabilités des producteurs;
Contrer les retards de paiement;
Obtenir le paiement complet des répétitions;
Reconnaître le cumul des fonctions;
Déterminer les conditions d’exploitation des œuvres sur les nouveaux médias.

« C’est à l’unisson que nous avons décidé de nous organiser afin de faire entendre notre voix. Il s’agit d’une première démarche concertée de revendication et nous sommes déterminés à ce que les intérêts de nos membres soient reconnus à leur juste valeur », souligne Raymond Legault, président de l’Union des artistes.

« Dans l’optique des négociations, nous souhaitons lancer un message clair à l’ADISQ : certaines conditions sont pour nous incontournables et nous exigerons la reconnaissance de celles-ci. Aussi, nous mettrons les efforts nécessaires pour que les négociations se déroulent avec diligence et dans le respect des parties», a également rappelé Luc Fortin, président de la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec.

L’UDA et la GMMQ entendent tout mettre en œuvre afin que ces enjeux fassent partie des nouvelles ententes devant être conclues avec l’ADISQ. Au cours des prochaines semaines, les deux organisations veilleront donc à informer leurs membres des négociations en cours, notamment par la mise en ligne d’un site dédié à la négociation : www.alunisson.ca.

L’Union des artistes et la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec représentent l'ensemble des interprètes de la musique au Québec. C’est dans cette perspective d’amélioration des conditions de travail souvent précaires des artistes, que les deux associations ont décidé d’unir leurs efforts en élaborant des revendications communes pour le renouvellement de leurs ententes collectives.
-30-

Renseignements:

Guilde des musiciens et musiciennes du Québec
Marie-France Garon
514 699-0296