Décès du violoniste et compositeur québécois Jean Cousineau

04.04.2013 - Jean Cousineau, un compositeur et violoniste québécois qui a consacré une grande partie de sa vie et de sa carrière à l'enseignement de son instrument, est décédé jeudi. Âgé de 75 ans, M. Cousineau souffrait d'un cancer, a annoncé Karine Cousineau, porte-parole de l'école de musique qu'il avait fondée.

Professeur de violon depuis les années 1960, M. Cousineau a fondé en 1965 l'École des Petits Violons, à Montréal, un établissement qui accueille les musiciens en herbe dès l'âge de cinq ans.

Il avait élaboré sa propre méthode d'enseignement de l'instrument, inspirée de la méthode Suzuki du Japon, où il avait séjourné. Shinichi Suzuki, le fondateur de cette méthode, aurait lui-même décrit M. Cousineau comme le plus grand professeur de violon en Amérique.

En 1974, M. Cousineau lance l'ensemble Les Petits Violons pour les étudiants les plus avancés, qui joue dans différents festivals. Un ensemble de musiciens professionnels qui porte son nom est également en résidence à l'école depuis 2010.

Parallèlement à sa carrière de pédagogue, M. Cousineau a oeuvré en tant que compositeur, signant la trame sonore de plusieurs films québécois, dont Mon oncle Antoine du réalisateur Claude Jutra. Cette oeuvre lui avait valu en 1971 un Canadian Film Award pour la meilleure musique de film et la médaille d'or au Festival international du film de Bergame en 1972.

M. Cousineau avait aussi reçu d'autres honneurs, dont le prix Calixa-Lavallée de la Société Saint-Jean Baptiste, décerné à une personnalité québécoise qui s'illustre dans le domaine de la musique. Ses compositions, son travail d'orchestrateur et son enseignement aux futurs musiciens ont marqué le paysage musical québécois, selon Mme Cousineau.

"C'est 65 ans de métier. Il laisse une grande oeuvre derrière lui", a t-elle résumé.

M. Cousineau avait transmis son amour de la musique à ses enfants, qui travaillent tous en musique. Sa fille Marie-Claire est directrice artistique et enseignante à l'École Les Petits Violons, sa fille Yukari est violon solo à l'Orchestre Métropolitain et son fils Nicolas est violoncelliste et professeur.

"Le milieu musical québécois perd un grand pédagogue, un musicien et un compositeur remarquable", commente Luc Fortin, président de la GMMQ.

La GMMQ adresse ses plus sincères condoléances à la famille de M. Cousineau, à ses amis et collègues. Nos pensées se tournent particulièrement vers son fils Nicolas Cousineau, membre du conseil d'administration de la GMMQ. Jean Cousineau était également le père de la violoniste Yukari Cousineau, le frère du chef d'orchestre François Cousineau et de l'auteur-compositeur Luc Cousineau. Il était membre de la GMMQ depuis 1957.

Article de Radio-Canada

photo : Jean-François Vézina / source : Les Petits Violons

Les funérailles de M. Cousineau auront lieu le Jeudi 11 avril, à 14h:
Église Saint-Viateur, 1175 Laurier Ouest, Montréal (Outremont)
Au lieu de fleurs, des dons auprès de l'une de ces trois causes seraient appréciés :
Les Petits Violons , école et ensemble fondés par Jean Cousineau
le Fonds Jean-Carignan qui vise à soutenir les musiciens professionnels dans le besoin
Fonds Josée-Nardella de l'Hôpital Pierre-Boucher qui soutient les personnes atteintes du cancer